Paradis artificiel

2080. La Terre ne tourne plus. La moitié de l’Humanité vit dans la pénombre. L’ancien scientifique de renom Carnon règne d’une main de fer sur le monde.
Les artistes, traqués, arrêtés et enfermés, se terrent dans les vestiges des anciennes capitales – Paris, Londres, New-York – mais la rébellion s’organise et les premiers signes de désordre apparaissent…

Plus de 50 morceaux, une quinzaine de personnages, Paradis artificiel est un projet dans la plus grande tradition des opéras rock des années 1960-70.

Paroles/Scénario : Bertrand Darribehaude
Musique/arrangement : Mickaël Buidin